Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 12:31

De Antonin Peretjatko

Avec Vincent Macaigne, Vimala Pons, Pascal Legitimus, Mathieu Amalric, J-L Bideau

La loi de la Jungle

En Guyane, la statue hélitreuillée de Marianne, après avoir survolé la canopée, se détache de son filin et s'en vient chuter dans la ...jungle. A Paris un stagiaire reçoit du ministère de la Norme son affectation en Guyane (où il devra veiller au respect des "normes européennes" dans la construction d'une station de ski, le fameux projet Guyaneige).

Le ton est donné dès ces deux scènes liminaires : le burlesque au service d'une satire de l'administration; l'outrance au service de la dichotomie:  loi  ET jungle.

 

Vincent Macaigne interprète ce stagiaire dégingandé pataud naïf. Sur place, il est aidé par un chauffeur ,Tarzan, stagiaire elle aussi, c'est Vimala Pons (sa partenaire dans "la fille du 14 juillet" du même réalisateur). Et les voici embarqués dans des aventures rocambolesques, empêtrés dans les méandres fuligineux d'une forêt luxuriante souvent hostile; où les gags se succèdent en cascades; où les changements de tonalité sont appuyés par des encarts "fin" (soit la fin d'un cauchemar, soit la fin d'un rêve). Le spectateur est entraîné dans ces aventures toujours limites (ornières enlisement hors piste rencontres scabreuses de serpents mygales larves comestibles pus qui gicle d'un pouce infecté; il assiste même aux prémices d'une ordalie..) tout comme il apprivoise ces lucioles ces papillons et se désaltère dans une eau turbide et tourbeuse et pourtant si pure!

Et si du foisonnement apparemment inextricable surgissaient , inviolées, des pulsions amoureuses???

 

Une comédie loufoque à ne pas rater! 

 

Colette Lallement-Duchoze

 

 

Tu plaisantes Colette?

Ce film est à fuir! Plus con on meurt

Gags éculés, clichés à deux balles, fausse critique de fond, BD pour ados boutonneux

Vimala Pons nulle à pleurer; jeu d'acteurs dignes des plus mauvaises séries comiques américaines

On se demande ce que sont allés faire Bideau et Amalric dans cette grosse merde

Copinage ou la crise? Et on rage de s'être laissé prendre

Serge 19/06/2016

 

 

"La Guyane c'est la France" slogan répété ad libitum...

Le te Deum de Charpentier pour inaugurer la statue de Marianne...

"l'amour est un voyage" tape le stagiaire Marc Châtaigne (Macaigne) sur sa machine..

A l'instar du projet capitaliste ambitieux (cette station de ski guyanaise) le film se plaît dans l'outrance (en jouant sur les clichés sur la Guyane pour mieux les déjouer) et en substituant à un "essoufflement"  prévisible les marques du "dérèglement" (ressort du comique); à condition que le spectateur ne prenne pas tout au premier degré...à condition qu'il ne soit pas allergique à la loufoquerie 

Colette 20/06/2016

 

 

 

Un film à 1000 000 volts qui m'a fait rire de bon coeur

les dialogues absurdes, les scènes loufoques et le rythme effréné m'ont fait penser au "magnifique" avec Belmondo rocambolesque

(et je ne suis plus une ado boutonneuse)

Béatrice Le Toulouse 20/06/2016

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

Béatrice Le Toulouse 20/06/2016 23:14

Un film a 1000 000 volts qui m'a fait rire de bon cœur. Les dialogues absurdes, les scènes loufoques et le rythme effréné m'ont fait penser au "magnifique "avec Belmondo rocambolesque .. (et je ne suis plus une ado boutonneuse).
Béatrice Le Toulouse

Colette 20/06/2016 07:37

"la Guyane c'est la France" slogan répété ad libitum....
Le Te Deum de Charpentier pour inaugurer la statue de Marianne...
"l'amour est un voyage" tape le stagiaire Marc Châtaigne (Macaigne) sur sa machine ....

à l'instar du projet capitaliste ambitieux (cette station de ski guyanaise) le film se plaît dans l'outrance (en jouant avec les clichés sur la Guyane pour mieux les déjouer) et en substituant à un "essoufflement" prévisible les marques du "dérèglement" (ressort du comique); à condition que le spectateur ne prenne pas tout au premier degré ...à condition qu'il ne soit pas allergique à la loufoquerie
Colette

Serge Diaz 19/06/2016 16:07

Tu plaisantes Colette ?
ce film est à fuir ! Plus con on meurt ./
Gags éculés, clichés à deux balles, fausse critique de fond, BD pour ados boutonneux.Vimala Pons nulle à pleurer, jeu d'acteurs dignes des plus mauvaises séries comiques américaines. on se demande que sont allés faire Bidault et Almauric dans cette grosse merde. Copinage ou la crise ? Et on rage de s'être laissé prendre !

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche