12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 16:32

De Boris Khlebnikov (Russie)

Avec Alexander Yatsenko, Irina Gorbacheva

Grand Prix au  festival Kinotovr 2017  et prix du meilleur acteur (Alexander Yatsenko)

Prix de la critique au festival d'Arras

Prix de la presse au festival du cinéma européen des Arcs 

Argument:

Katia et Oleg sont un couple d'urgentistes en Russie. Oleg est brillant mais son métier l'absorbe. Confronté chaque jour à des cas difficiles, l'alcool l'aide à décompresser. Katia ne se retrouve plus dans cette relation....

Arythmie
Ce film russe sur la vie d’un couple de médecins urgentistes en crise secoue !!!
La fiction en dit souvent plus qu’un documentaire sur la réalité d’un pays, et ici le message est clair : la conception mondialisée du système capitaliste actuel en matière de santé (point de salut en dehors du rentable) s’étend et fait les mêmes ravages quel que soit le pays où elle sévit. On assiste pendant près de deux heures à la décomposition d’un couple, avec ses tentatives de rafistolage sur le plan amoureux, étroitement liés à l’effondrement d’une médecine humaniste dans la Russie de Poutine.
La chute finale laisse cependant la place à un espoir fragile...enfin.
 
 
Le jeu des acteurs est d’une grande justesse, le montage, rapide mais pas hystérique ni hectique,  permet au spectateur d’entrer en empathie avec les protagonistes, d’être captivé tout en gardant le recul nécessaire pour la réflexion sur la place de l’alcool dans cette société, à la fois échappatoire face à une dure réalité mais aussi fauteur du risque d’une descente aux enfers.
 
Pas d’effets superflus, ni de dramatisation excessive; la peinture des deux principaux protagonistes est fine, évite tout jugement superficiel, pénètre l’intime à l’image de la caméra qui se fait une place dans ce petit appartement miséreux où vivent Oleg et Katia.
 
Par dessus tout,  on reste abasourdi de voir ces hommes et femmes, au  métier extraordinaire qui consiste à sauver des vies humaines, réduits à être (dé)considérés comme de simples machines.
 
Un bon film qui vaut son pesant de découverte sociologique.
 
Serge Diaz

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche