Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 15:41

 de Corneliu Porumboiu (Roumanie)

avec Cuzin Toma, Adrian Purcarescu, Corneliu Cozmei.

Prix un Certain Talent de la sélection Un certain regard,  festival de Cannes 2015

argument: A Bucarest, Costi est un jeune père de famille accompli. Le soir, il aime lire les aventures de Robin des Bois à son fils de 6 ans pour l’aider à s’endormir. Un jour, son voisin lui confie qu’il est certain qu’un trésor est enterré dans le jardin de ses grands-parents ! Et si Costi accepte de louer un détecteur de métaux et de l’accompagner pendant une journée, il serait prêt à partager le butin avec lui. D’abord sceptique, et en dépit de tous les obstacles, Costi se laisse finalement entraîner dans l’aventure…

 

NB: Ce que ne mentionne pas le pitch c'est qu'Adrian doit trouver impérativement une somme de 800 euros sinon c'est la failite assurée; or son arrière-grand-père aurait enterré sa fortune dans le jardin de la maison familiale, avant l'arrivée au pouvoir des communistes....

Le Trésor

Dans cette comédie satirique, cinquième long métrage de Corneliu Porumboiu, triomphe à n'en pas douter l'absurde. Mais c'est aussi plus subtilement peut-être une confrontation entre passé national et passé familial dont la "chasse au trésor" est le prétexte anecdotique, le déclencheur

Et la longue séquence du jardin vaut son pesant de métaux ...Elle est filmée comme un huis clos; les trois comparses sont enfermés  dans le jardin et simultanément dans leur "délire" (le propriétaire du détecteur désire empocher son dû, alors que Adrian et Costi d'abord sceptiques -le détecteur déclenche son alarme à tout bout de champ (sens propre) - se relaient à la pelle comme s'ils creusaient leur propre tombe). Pendant ce dur labeur, le récit d'Adrian sur "l'histoire" de la maison familiale vaut un cours "d'Histoire"; briqueterie forge, jardin d'enfant sous l'ère communiste, bar à strip-tease après la révolution de 1989 avant de revenir à la famille d'origine ...C'est l'histoire de la Roumanie à travers ses strates... comme apparaissent celles de la terre quand les deux comparses creusent le trou .. L'attente dans un commissariat où les gendarmes doivent faire appel à un expert, le voleur Luca, pour ouvrir la boîte....dit l'absurdité et l'incompétence du pouvoir et prête d'autant plus à rire (sourire) que tout s'accomplit avec le sérieux d'une placide  méticulosité, ce qu'accentue le choix de plans fixes. Et quand l'écran est envahi par l'image agrandie du fameux "trésor" (qui n'est pas celui escompté), c'est une autre "histoire" de la Roumanie qui se lit en filigrane, assez troublante pour tous les protagonistes, d'ailleurs !

On vous laissera découvrir les tractations dans l'univers glacé de la banque ou encore les achats de Costi dans une bijouterie de luxe; le jeu désopilant des contrastes à la Tati...

L'enfant joue un rôle majeur dans ce film; non seulement c'est sur lui que s'ouvre et se clôt le film (une véritable apothéose!!) mais le cinéaste signale comme en exergue la prégnance, dans l'esprit et le comportement des parents, des séquelles d'un certain régime; s'estimant une génération "sacrifiée" ou "en sursis" ils mettent tout en œuvre pour éviter à leur progéniture un sort identique; ce que confirmerait la lecture quotidienne de "Robin des bois"???

 

Colette Lallement-Duchoze

Tout cela est juste mais l'ensemble est un peu 'léger", scénario et mise en scène 

on ne rlt pas, on sourit.

Et on se prend à rêver de ce qu'en auraient fait les Italiens du siècle dernier.

Marcel  18/02

Le regard critique voire satirique du metteur en scène sur l'histoire de la Roumanie de ces 50 dernières années, en fait l’intérêt majeur du film.

Mais à l'instar de  l'intérieur des appartements, le film est minimaliste dans son scenario et au fil  du temps l'ennui nous guette.

Certes la fin du film est surprenante et donne de l'humanité au personnage principal

Claude 22/02

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

Marcel 18/02/2016 09:59

Tout cela est juste mais l'ensemble est un peu 'léger", scénario et mise en scène t on ne rlt pas, on sourit. Et on se prend à rêver de ce qu'en auraient fait les Italiens du siècle dernier.

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche