Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 05:51

De Ronit et Shlomi Elkabetz

Avec Ronit Elkabetz, Simon Abkarian, Menashe Noy

 

 

Viviane Amsalem demande le divorce depuis trois ans, et son mari Elisha, le lui refuse. Or en Israël seuls les Rabbins peuvent prononcer un mariage et sa dissolution, qui n'est elle-même possible qu'avec le plein consentement du mari. Sa froide obstination, la détermination de Viviane de lutter pour sa liberté, et le rôle ambigu des juges dessinent les contours d'une procédure où le tragique le dispute à l'absurde, où l'on juge de tout, sauf de la requête initiale.

le-proces-de-Viviane-Amsalem.jpg

 

Où l'on découvre le fait que la loi israélienne conditionne le divorce au seul accord du mari et à la "bénédiction" d'un tribunal rabbinique. Où l'on voit aussi que le statut de la femme israélienne n'a rien d'enviable.

Pendant deux heures et dans le seul décor d'une petite salle de tribunal, les protagonistes: époux, avocats, témoins s'affrontent sous le regard des rabbins-juges et d'un greffier. Si certains passages sont tragicomiques (la déposition des voisines) la tension monte et progressivement se révèlent les personnages, leur vie conjugale mais aussi sociale.

Le film est remarquablement joué. Certains peuvent le trouver un peu long mais cela n'a pas été mon cas.

 

Isabelle Lepicard

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche