Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 09:29

 

Film de Johnnie To (Hong-Kong) avec Lau Ching-Wan, Richie Ren, Denise Ho

 

 

 

 

20144898-r 160 240-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

Le sujet est (c'est un truisme) plus que d'actualité: crise financière, système des subprimes, rôle des usuriers (soit secteur bancaire + bulle immobilière + milieu mafieux). Pour le traiter, le cinéaste opte pour une construction narrative efficace: trois récits (qui vont s'enchevêtrer), trois personnages principaux (une employée de banque,qui, pour faire ses quotas est consciente d'engager ses clients dans des voies tortueuses à haut risque; un flic honnête dont la femme va demander un prêt pour l'achat d'un superbe appartement et un gangster de seconde zone, Panther, qui boursicote afin de faire sortir un pote de la prison), soit trois manières de vivre cette "crise" au quotidien.

Éclatement des points de vue, éclatement de la chronologie, recours à des ellipses aussi. Et à l'instar des "récits" qui s'enchâssent jusqu'à la fusion finale (plan sur la mallette emplie d'argent liquide), le cinéaste use du montage parallèle, fait alterner plans d'ensemble (sur la ville par exemple) et gros plans (sur les individus majeurs de cette chronique acide). Un rythme très soutenu à l'instar des mouvements quasi sismiques de la Bourse, avec des moments de "pause" lourds de silences ou de conséquences; (voir la personne retraitée qui a tout "perdu" alors que l'employée de banque lui avait garanti de bons placements...)

Ne nous y trompons pas; dans ce film -et c'est ce qui fait son originalité- l'argent qui n'a pas la même odeur selon que l'on est gros bonnet de la finance, employée de banque ou simple particulier emprunteur, a une résonance très particulière avec Panther: il aime l'argent, le recherche à condition qu'il soit au service des Frères...une "éthique"(croyance en la Fraternité) "démoralisée"(on se  moque des moyens "répréhensibles")

"Nous vivons dans un casino géant où tout le monde joue avec l'argent de tout le monde» (propos du cinéaste)

 

Pour les habitués du cinéma de Johnnie To, la scène d'ouverture - scellés policiers dans le couloir d’un immeuble miteux, présence d'un inspecteur sondant les lieux -leur rappellera l'ambiance d'autres films dont "Election"

 

 

PS pour les spectateurs qui ont vu le film de  Scorsese et/ou celui  de Cronenberg, il serait intéressant de "comparer" ...

 

Colette Lallement-Duchoze

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche