Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 17:34

 film de Malgorzata Szumowska avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier

 

19844752_jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111108_112003.jpg

Dans ce film, on est face à un monde où le matériel prime, l'apparence, l'être et l'avoir. Dans les scènes avec étudiantes qui se prostituent, on se sent voyeur et gêné (caméra posée entre 2 vases) avec des scènes crues qui sont en opposition avec la légèreté de ton des filles abordant le sujet sans aucun tabou ("le plus dur ce n'est pas la fellation ce sont les pulls en acrylique, les meubles conforama, les immeubles HLM" ) déclare l'une d'elles pour se justifier. Les clients composent une galerie d'hommes très différents les uns des autres allant du mari pervers et mélomane, de  l'employé de bureau déprimé, au client sado, et au  jeune pdg hautain mais complice. Le personnage de J. Binoche découvre froidement (d'où beaucoup de gros plans de son visage ) cet univers qui lui semblait si lointain du sien et pourtant si proche en approfondissant son sujet (la domination masculine est omniprésente et écrasante dans son foyer trop propre et bourgeois). Elle est déstabilisée physiquement et mentalement puis redécouvre l'existence de son propre corps. Il y a aussi un jeu de miroir pour dévoiler une double vie de chacun (le mari, les clients, les filles). La scène finale (un long plan large de Anne, avec sa famille, à table isolée et muette) fait écho au cinéma de Michael Haneke, surtout "Caché".

A noter également la prestation d'Anais Demoustier qui est remarquable.

Le sujet peut paraître racoleur (certaines critiques parlaient de porno chic). J'ai pensé à "Shame" dans lequel le personnage principal est client régulier de prostituées chic. "Elles " pourrait être son pendant féminin. Ici, on explore le désir sexuel féminin refoulé ou non, sa découverte et ses revers. J'ai nettement préféré ce film à celui de Steve Mc Queen, où s'instaurait avec la froideur du personnage l'incompréhension et donc le malaise.

 

Béatrice Le Toulouse

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche