4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 00:37

 

Court métrage de Clément Cogitore (Allemagne France 2011)

 

Sélectionné en 2011 festival de Cannes Quinzaine des réalisateurs 

 

Présenté dans le cadre de la 15ème édition du   festival Corsica.doc - du  8 au 13 octobre 2021 à Ajaccio-

.  ( le site de Corsica.Doc)

 

 

Reclus dans leur appartement de Moscou, Ely et Nina Bielutine veillent jalousement sur l’une des plus importantes et mystérieuses collections d’art de la Renaissance. Entourés de leur corbeau, de leurs chats et sous l’œil de Léonard, Titien, Michel-Ange et Rubens, Ely et Nina évoluent dans une fiction, un monde qui n’existe que pour eux, un monde où l’art et le mensonge ont peu à peu pris le pas sur la réalité.

 
Bielutine , dans le jardin du temps

 

 "Ce documentaire de Clément Cogitore, un réalisateur-vidéaste souvent remarqué sur Mediapart, qui revisita une scène des Indes galantes de Rameau (« La Danse du grand calumet de la paix exécutée par les sauvages ») avec une troupe de danseurs de krump, avant de se voir confier la mise en scène de l’opéra-ballet en 2019. Quelques années auparavant, pour Bielutine, dans le jardin du temps, Clément Gogitore s’est posé dans l’appartement d’un couple moscovite. Ely Bielutin, peintre et fondateur de l’académie artistique The New Reality, et son épouse Nina Moleva, historienne et critique d’art, vivent reclus chez eux entourés de leur corbeau, leurs chats, leurs peluches, et des toiles et sculptures attribuées aux plus grands noms de la Renaissance (Rubens, Murillo, Titien, Le Greco, Vinci...). Une collection aux origines mystérieuses, jamais expertisée, ainsi que l’a raconté L’ExpressMais là, autour d’une table éclairée à la bougie et d’un repas bien arrosé à la vodka, la magie du regard opère et qu’importe si les histoires sont un peu extravagantes et les hôtes fantasques, nous voilà au XVIIIsiècle" (LE FESTIVAL CORSICA DOC & MEDIAPART)

 

"C’est dans un appartement moscovite éclairé à la bougie que le rêve éveillé opère. Évoquant un certain tea-time carrollien, l’univers merveilleux du couple Bielutine s’expose dans l’œil de la caméra au travers d’un clair-obscur rappelant étrangement la lumière de certaines toiles de maîtres accrochées aux murs. On glisse dans ce film comme dans un conte fantastique avant l’endormissement : qu’importe qu’il n’y ait que pure fantaisie ou certaines vérités chez ce couple déchu, laissons-nous bercer par cette comédie humaine. 
Clément Cogitore a présenté ce projet au FIDLab 2010, et est actuellement en compétition au FID avec son époustouflant thriller documentaire "Braguino"… à ne pas manquer ! 
Aurélien Marsais Coordinateur des États généraux du film documentaire - Lussas

Partager cet article
Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche