1 novembre 2020 7 01 /11 /novembre /2020 07:30

Un film pour enrayer la machine technopolicière

C’est quoi, un espace public ? Pour le pouvoir c’est un lieu à gentrifier, privatiser, fliquer. Pour nous, habitant.e.s des quartiers, précaires, sans-abris, squatteurs, artistes de rue, manifestant.e.s, c’est un lieu de vie. Nous avons donné la parole à ces invisibles, afin de voir ce que nous avons perdu –et ce qu'il nous faut reprendre. Parce qu’on peut vivre ensemble. Sans répression.
Pourtant la ville t'appartient

La Technopolice s’empare de nos villes. À Toulouse, Valenciennes, Nice ou Paris, la reconnaissance faciale est mise en essai.  À Saint-Étienne, une startup a été chargée par la mairie de poser des micros dans l’espace public afin d’épier les bruits « suspects » -et d'envoyer des drones sur place en cas de pet de travers. À Marseille et Nice, les entreprises Thalès et Engie placent leurs pions pour faire naître une « Safe City », espace urbain de contrôle et de surveillance massive des populations.

La Quadrature du Net, « Manifeste contre la technopolice » : « Contre cette dystopie que préparent ceux qui prétendent nous gouverner, nous appelons à une résistance systématique ». Des collectifs tels l'Assemblée de la Plaine gagnent des victoires, d'autres, tels les architectes du collectif ETC,. se mettent à la disposition des habitants, certains, comme la Ligue des Droits de l'Homme, La quadrature du net donc, ou le Droit Au Logement, livrent des batailles épiques contre des géants. Et comme l'a écrit mon ami David, coréalisateur du documentaire : « Tous font les mêmes constats, qu'ils soient habitants de la rue ou vigies pour les libertés individuelles et collectives : l'espace public est progressivement privatisé selon des logiques implacables, et seule la conscientisation des citoyens peut permettre d'enrayer la machine technopolicière ».

Puisse donc ce reportage, plus qu’un document accablant, représenter un message d’espoir, et un support pour nos luttes, présentes et à venir. 

Il est visible ici (ou ici pour le voir directement sur Youtube) :

Salutations libertaires,

M.D.

 


 

Pourtant la ville t'appartient - Télé Chez Mouais et Pilule Rouge © Tele Chez Moi

Télé Chez Moi / Mouais, le mensuel dubitatif / Pilule Rouge
« Pourtant la ville t'appartient », film documentaire (durée : 1h21)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche