23 septembre 2020 3 23 /09 /septembre /2020 04:27

d'Emmanuel Mouret (France 2020)

avec Camélia Jordana (Daphné) , Niels Schneider (Maxime), Vincent Macaigne (François) Emilie Dequenne (Louise) Guillaume Gouix (Gaspard) Jenna Thiam (Sandra) 

 

 

Sélection officielle Cannes 2020

Daphné, enceinte de trois mois, est en vacances à la campagne avec son compagnon François. Il doit s’absenter pour son travail et elle se retrouve seule pour accueillir Maxime, son cousin qu’elle n’avait jamais rencontré. Pendant quatre jours, tandis qu'ils attendent le retour de François, Daphné et Maxime font petit à petit connaissance et se confient des récits de plus en plus intimes sur leurs histoires d'amour présentes et passées...

Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait
Emmanuel Mouret est un réalisateur dont on aimerait être l’ami. Il sait peindre les choses graves de la vie avec légèreté. Ses dialogues sont un régal et le sujet passionnant puisqu’il s’agit d’amour, de désir, des chassés -croisés, sans oublier la morale.
Ces trentenaires séduisent à plein temps, se font et se défont, sans préjugés mais toujours avec la préoccupation de garder l’estime de soi en n’étant pas salaud, en évitant de faire du mal.  Aucun machisme, les femmes mènent la danse, elles sont libres et si charmantes. Niels Schneider est remarquable d’expressivité retenue.
Le marivaudage rappelle Eric Rohmer dont il est un digne descendant. On a le sentiment parfois que notre jeune réalisateur dépasse le maître car la forme, les prises de vue, le montage, la musique sont au cordeau. Dialogues intelligents brillants, alertes, questionnements : peut- il y avoir du désir sans amour et quelle est cette force irrépressible qui nous amène à désirer ? La jalousie est-elle dépassée de nos jours où nul ne doit être la propriété de quiconque, mais...
 
Bref on passe un moment délicieux, poétique, comme hors du temps mais paradoxe : la problématique est tellement actuelle.
Le scénario tient debout, est truffé de rebondissements, très surprenants même, avec de beaux personnages simples. Le personnage incarné par Emilie Dequenne est digne de Corneille.
Alors, aucune hésitation, allez voir ce film si vous aimez voir valser les mots et les sentiments.
 
 
Serge Diaz

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bouchaud 23/09/2020 11:47

Merci Serge,j'y cours...

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche