17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 10:29

De Frédéric Farrucci

Avec Guang HuoCamélia JordanaXun Liang

 

 

Présenté en compétition  au festival Champs Elysées (9 au 16 juin 2020) ce film  a obtenu le prix du public du meilleur long métrage français 

Paris 2018. Jin, jeune immigré sans papiers, est un chauffeur de VTC soumis à la mafia chinoise depuis son arrivée en France, il y a cinq ans. Cet ancien DJ, passionné d'électro, est sur le point de solder "sa dette" en multipliant les heures de conduite. Une nuit, au sortir d'une boîte, une troublante jeune femme, Naomi, monte à bord de sa berline. Intriguée par Jin et entêtée par sa musique, elle lui propose d'être son chauffeur attitré pour ses virées nocturnes. Au fil de leurs courses dans la ville interlope, une histoire naît entre ces deux noctambules solitaires et pousse Jin à enfreindre les règles du milieu.

La nuit venue

Domination, aliénation dues aux ravages de l'ubérisation, dans un Paris de phosphorescences nocturnes, c'est la toile de fond de La nuit venue.  Film noir, thriller, film de gangsters,  mais aussi  de romance amoureuse...! Avant tout, un film d'atmosphère(s) qu'électrise la musique de Rone

 

Voici Jin, un chauffeur de VTC d'origine chinoise, sans papier, soumis aux diktats d'un compatriote  mafieux. Nous allons suivre ses "tribulations" que scande une double dynamique : le "collectif" et "l'individualisme"  sachant que le premier (à la chinoise) est perverti et que le second (à l'occidentale) obéit au schéma de domination!!

 

Il suffit de quelques touches (repas à la va vite, dortoirs immondes, campements de migrants etc...) pour que le Paris des bas-fonds, le Paris interlope éclate dans sa torpeur et sa sordidité!!!

 

Une "romance"? Certes mais d'emblée "condamnée". Dès l'instant où Jin rencontre la call-girl  Naomi, qu'il devient son chauffeur particulier, et  qu'ils préparent leur fugue, le spectateur devine que le rêve d'évasion sera frappé d'inanité...tant ils sont pris l'un comme l'autre dans les rets de l'esclavage moderne! . 

 

les gens de la nuit vieillissent plus vite 

 

Premier long métrage de F Farrucci 

Un film choc que je vous recommande

 

Colette Lallement-Duchoze

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche