19 décembre 2019 4 19 /12 /décembre /2019 12:17

Alors que Lola, jeune fille transgenre de 18 ans, apprend qu’elle va enfin pouvoir se faire opérer , sa mère, qui devait la soutenir financièrement, décède. Afin de respecter ses dernières volontés, Lola et son père, qui ne se sont pas vus depuis deux ans et que tout oppose, sont obligés de se rendre jusqu’à la côte belge. En chemin, ils réaliseront que l’issue du voyage n’est peut-être pas celle à laquelle ils s’attendaient…

Lola vers la mer
Si le réalisateur a voulu montrer à travers cette fiction qu’être transgenre représente avant tout une grande souffrance et que le regard que la société porte sur eux est encore très arriéré, on peut dire qu’il a réussi.
Pas d’excès ni de manichéisme, on suit un jeune adolescent de 17 ans, rejeté par son père ni bon ni méchant (incarné par un Benoit Magimel excellent). Lionel/Lola est mis à la rue, réfugié(e) dans un foyer pour cause de préjugé imbécile. Sa mère le voit en cachette mais rarement. Elle meurt, et c’est un road movie accompagné de bonne musique dans les Flandres, qui s’ensuit. La photo est à hauteur du climat entre les protagonistes.
 
L’incompréhension de la transformation sexuelle d’un jeune garçon en fille domine dans cette région du nord comme partout ailleurs, et seuls des marginaux apportent du réconfort.
L’acteur ou actrice Mya Bollaers qui interprète le jeune transgenre est remarquable de justesse, capable de nous faire vivre de l’intérieur cet irrépressible envie ou besoin de changer de sexe, la grande solitude, la douleur des humiliations, et le confusion des sentiments filiaux. Le film ne tombe dans aucun excès, ni voyeur ni mièvre.
 
Dans quelques années on reverra ces films comme on voit aujourd’hui des films sur le siècle dernier, effarés de constater à quel point les préjugés d’une époque sont dus à l’ignorance avant tout, et à cet envahissant conformisme en chacun de nous.
 
Pour les hommes encore peu tolérants sur le sujet, (car les femmes le sont à un degré moindre en général) un film à voir pour aider à comprendre et accepter.
 
Serge Diaz
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche