8 octobre 2019 2 08 /10 /octobre /2019 06:50

de Edouard Bergeon 

avec Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon, Rufus

 

 

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu…

Au nom de la terre

Le réalisateur -dont c'est le premier long métrage- a voulu rendre hommage à son père et simultanément alerter l'opinion publique sur le mal-être des agriculteurs.

 

Intention  louable certes!

Mais exercice périlleux!

Trouver le juste équilibre entre la part autobiographique et la fiction,  entre le vécu et le pseudo-documentaire....ne pas trop verser dans le pathos...

 

 

Or précisément le chantage à l'émotion (dans la toute dernière partie), la recherche de la vraisemblance à tout prix (Guillaume Canet à moitié chauve ....mais il "doit" ressembler à ... ), l'absence de regard d'un vrai cinéaste, la mise en scène assez convenue, avec des passages purement démonstratifs,  et avouons-le une forme de complaisance (choix de musique et chansons) bref,  tout cela fait qu'on assiste plus à un téléfilm régional qu'à une oeuvre cinématographique

 

Cela étant, il convient de saluer la prestation de certains acteurs dont Verlee Baetens et Rufus 

 

Colette Lallement-Duchoze

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche