29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 11:28

D'Isabel Coixet 2017

avec Emily Mortimer, Bill Nighy, Patricia Clarkson, J. Lance 

Adapté du roman de Penelope Fitzgerald (1994) ce film a remporté les Goyas du meilleur film, de la meilleure réalisatrice et du meilleur scénario adapté lors de la 32e cérémonie des Goyas (ou Premios Goya) 2018

 

En 1959 à Hardborough, une bourgade du nord de l’Angleterre, Florence Green, décide de racheter The Old House, une bâtisse désaffectée pour y ouvrir sa librairie. Lorsqu’elle se met à vendre le sulfureux roman de Nabokov, Lolita, la communauté sort de sa torpeur et manifeste une férocité insoupçonnée.

The Bookshop
C’est un très beau film à déguster pour les fêtes que nous offre la réalisatrice espagnole  Isabel Coixtet.
 
Film romanesque à souhait, délicat, attachant, profond, avec un zeste de tristesse, mais une belle leçon de courage féminin qui finit par l’emporter.
La dignité très british prend le pas  sur le désir de vengeance. Nous sommes en 1959 au pays des sœurs Brontë, mais cette histoire flaubertienne est universelle comme le sont tous les bons scénarios.
Chaque personnage a droit à sa construction complète et maîtrisée, on traverse diverses saisons au temps bien typique, pluies, et éclaircies, mais le ton donné par la protagoniste principale est au sourire.
 
Une belle histoire à contre courant des films actuels et ce n’est pas un mince compliment, à voir comme on lit une nouvelle émouvante auprès d’un feu de cheminée.
 
Serge Diaz

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche