26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 07:56

de Benoît Delépine et Gustave Kervern 

avec Jean Dujardin Yolande Moreau 

 

Argument:

"Escroc à la petite semaine immoral et odieux, obsédé par la réussite et allergique à l'effort,Jacques (Jean Dujardin) débarque dans la vie de sa soeur (Yolande Moreau), gérante d'une communauté Emmaüs, bien décidé à trouver la recette du succès".

I Feel Good

Une filmographie qui plaide pour l’humain en dénonçant les dérives d’un système qui broie les faibles et les éclopés de la vie, une esthétique déjantée qui exalte la colère (‘Aaltra Mammuth Le grand soir), c’est bien la marque du tandem Kervern Delépine. Pour I Feel Good, ils ont tourné dans le village Emmaüs de Lescar-Pau (Pyrénées-Atlantiques) "une communauté alternative qui accueille les compagnons et développe plusieurs activités : une zone de bric-à-brac, une recyclerie-déchetterie et une ferme alternative" 

Yolande Moreau est Monique la directrice et Jean Dujardin le frère Jacques qui débarque -en peignoir...- Nourri de clichés empreints de macronisme ; clichés qu’il récite comme un bréviaire (et il est truffé de perles !!!) ce loser, est moins à la recherche d’un travail "authentique" que d’une idée qui devrait le rendre immensément riche...Jusque-là tous ses plans ont foiré -et à mesure qu’il les évoque, face à sa sœur médusée, leur illustration à l’écran en dénonce l’imposture ...et le ridicule

L’affrontement (verbal) entre le frère et la sœur ou l’illustration d’un clash entre le monde de la solidarité et celui du profit à tout prix ? (à un moment Yolande Moreau murmure, aimante et bienveillante, les bienfaits de la solidarité, d’un monde qui n’est pas contaminé par la violence mortifère de l’argent et le village -groupuscule- en est la preuve  éclatante )

Mais le film réserve des surprises: le frère a réussi ...à convaincre des compagnons en quête d’une certaine IMAGE (vendue comme condition sine qua non de leur  bonheur ou du moins d'un mieux-être) , de pratiquer une chirurgie plastique à bas prix...en Bulgarie….

Et au final un vrai twist ! Comme ultime pied de nez !!!

Si le choix du plan séquence assure une certaine fluidité (ce qu’a toujours privilégié le duo de metteurs en scène) si le jeu des deux acteurs est "impeccable" (surtout Jean Dujardin qui pour le rôle s’est inspiré de Vittorio Gassman) si la comédie aux allures de fable entraîne sinon l’adhésion du moins la connivence, il y a néanmoins quelques "longueurs" et cette "fâcheuse impression" d’un spectacle cadré et apprêté, ce qui risque d’altérer le plaisir du spectateur.

Il est vrai qu’on est loin de la veine surréaliste dAvida de l’inventivité d’Aaltra et du duo frappadingue du "grand soir"….

 

Colette Lallement-Duchoze


 

 
Le couple de copains-réalisateurs Benoît Delépine et Gustave Kerven sont tout le contraire des frères Dardenne. Ces derniers traitent du social avec talent et profondeur, émotion et tragique, et nous transportent ; les auteurs de I feel good, eux,  se servent du social mais ne déclenchent aucune réflexion, renversent les situations pathétiques en comique de répétition, et  lassent le spectateur même bienveillant au bout de quelques répliques.
Jean Dujardin n’est là que pour attirer du public, la folie du frère de Yolande Moreau jouée sans nuances n’est finalement plus une critique de l’esprit libéral mythomane à la Bernard Tapie mais un simple cas pathologique caricatural qui nous éloigne de l’intention des cinéastes de dénoncer le credo macronien.
En résumé, un film un peu raté sur le plan politique, ambigu même sur le fond car on rit davantage des pauvres hères naïfs et demeurés que de leur manipulateur. Dommage, dans un autre style le sujet aurait pu porter bien plus loin.
La fin du film sous forme de rédemption ne réussit pas non plus à nous convaincre de l’intérêt humaniste du message que les deux réalisateurs, gentiment anars, laissaient entendre dans leurs interviews.
Espérons que leur veine ne soit pas tarie, mais je le crains...à moins de sortir du style “sketch pour télévision grand public”.
 
Serge Diaz (2/09/18)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche