5 février 2018 1 05 /02 /février /2018 13:23

De Woody Allen USA

Avec Kate Winslet, James Belushi, Justin Timberlake

Les trajectoires de quatre personnages dans l'effervescence du parc d'attraction de Coney Island, dans les années 50: Ginny, ex-actrice lunatique reconvertie serveuse; Humpty, opérateur de manège marié à Ginny; Mickey séduisant maître-nageur aspirant à devenir dramaturge et Carolina fille de Humpty longtemps disparue de la circulation qui se réfugie chez son père pour fuir les gangsters à ses trousses 

Wonder Wheel

 

Woody Allen vieillirait donc comme tout le monde ?

 

Il semble cette fois en pure perte de vitesse. Wonder Wheel  a été un fiasco relatif aux USA pour les raisons médiatiques que l’on connaît par rapport aux accusations de viol portées contre lui.

 

Je doute qu’en France Wonder Wheel ait un grand succès auprès des cinéphiles-fans habituels car cinématographiquement parlant c’est un petit film.

Le scénario est réduit au minimum, les scènes sont téléphonées, pas de rebondissements, pas de séquences drôles non plus hélas ! – c’est pourtant ce qu’on savourait le plus chez lui - .

 

Notre réalisateur bien aimé est en manque d’inspiration flagrante, il aurait pu développer quelques séquences riches d’humour : la psychiatre et le gamin pyromane lui tendaient les bras pour cela, on reste sur sa faim.

En dehors de sa technique rompue aux mouvements de caméra fluides et à la très bonne direction d’actrice sur la personne de Kate Winslet qui porte le film à elle seule, on se demande pourquoi Woody a fait ce film, en définitive, sans intérêt.

 

Serge Diaz

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.

Retrouvez aussi Cinexpressions sur Facebook

 

 

Recherche