Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 10:27

Documentaire réalisé par le cinéaste franco-irakien,  Abbas Fahdel (durée 5h55)

Chronique de la vie quotidienne en Irak, pendant un an et demi, avant et après l'invasion américaine de 2003.

Homeland : Irak, année zéro

La salle 4 de l’Omnia était pleine le week-end dernier pour assister au documentaire d’Abbas Fahdel.

Divisé en deux parties, le documentaire nous plonge dans l’univers familial d’une famille de classe moyenne plutôt intellectuelle (dommage qu’on ne connaisse pas exactement la profession du père et que la mère soit quasi inexistante dans le film).

Voyage intéressant sur l’avant l’invasion américaine en 2003 et l’après. Chaque partie aurait pu être amputée d’au moins la moitié chacune, trop de longueurs avec une caméra d’amateur ; mais au final un sentiment de colère et d’injustice face à cette terrible malchance que d’être né dans un tel pays à cette époque.

Le culte de la personnalité du dictateur Saddam Hussein apparaît clairement et donne la seule note comique à cette époque tragique; en revanche, comme toute dictature efficace, bien installée, elle a ses soutiens dans la population même et on ne sait plus très bien qui pense quoi et la méfiance règne. Dans la vie, il y a toujours l’insouciance des enfants, le rire des jeunes filles, et le réalisateur sait montrer que l’oppression, la guerre, font partie de la vie et que ça n’empêche pas les fous rires.  

Quant à la partie 2, tant attendue quand on a visionné la partie 1, ceux qui ne croyaient pas au cynisme de Bush et qui par naïveté croyaient encore au bien-fondé de son action, seront définitivement éclairés. On se demande même comment se fait-il que ce président prédateur monstrueux ne soit pas passé devant une Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité au lieu de couler des jours tranquilles dans son ranch du Texas !

Le documentaire se termine sans voyeurisme sur la mort d’un enfant de 12 ans de la famille tuée par un sniper du voisinage. Le chaos règne, le peuple subit une succession de désastres annoncés et on ne voit pas comment cela pourrait se terminer.

Et nous spectateurs, que faisons-nous ?... On laisse faire Valls et Hollande qui délogent, puis refoulent les réfugiés irakiens victimes d’atrocités ?

 

Serge Diaz

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche