Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 09:08

de Nanni Moretti

Avec Margherita Buy, Nanni Moretti, John Turturro

 

 

 

Argument: Margherita (Margherita Buy) est réalisatrice. En plein tournage de son prochain film dont la star (John Turturro), cabotine, menace le résultat, elle doit passer sans cesse du plateau à la chambre d'hôpital où doucement se meurt sa mère, tranquillement épaulée par Giovanni (Nanni Moretti), force imperturbable au chevet de la malade, toujours discrètement présent.

Mia Madre

C'est un GRAND MORETTI

Un film complexe par la diversité des sujets abordés (et le deuil n'est pas le thème majeur)

Un film éblouissant dans sa forme qui joue sur la diffraction permanente: si Moretti interprète le rôle de Giovanni fils de la mourante et frère de Margherita celle-ci ne serait-elle pas le double féminin du cinéaste lui-même et de l'homme Moretti?; tout comme l'acteur cabotin (John Turtorro) le double de Moretti acteur?? C'est qu'en "accompagnant" la mère sur le chemin du départ, il accompagne tout autant le film...

Un film qui joue constamment sur la "distance" (se tenir à côté recommande la réalisatrice lors de son tournage)

 Vous avez été déçu(s) par le formalisme de "journal intime" ou par la froideur de "Caïman"?

Croyez-moi, vous ne le serez pas par Mia Madre...

Elisabeth

Film apparemment intimiste mais qui acquiert très vite une portée universelle

Film dont le rythme épouse les allées et venues du personnage principal (visites à l'hôpital, lieux de tournage, vie privée) avec une progression dramatique dont l'acmé est le face à face avec l'ex compagnon qui lui assène de violentes "vérités".

Afin d'éviter le pathos dans certaines scènes Nanni Moretti "coupe" (en écho aux "coupez" de la réalisatrice...) et il sait doser drame et humour (comme dans le film de Margherita d'ailleurs)

Le choix des musiques n'est pas étranger à l'empathie que suscite Mia Madre: Arvo Pârt surtout; mais aussi P Glass et Cohen

Oui un film à ne pas manquer (c'est aussi une "leçon" de cinéma en écho aux "leçons" de latin prodiguées par la grand-mère...)

Colette 8/12/2015

Un très beau film intime et pudique où rire et larmes se mêlent, porté entre autres par la musique d' Arvo Pärt

Malheureusement perturbée par un groupe de lycéens se levant dès la dernière image parue!..

PS: avis aux professeurs accompagnateurs:   initiez vos élèves !

Nicole 8/12/2015

Partager cet article

Repost 0
Published by cinexpressions
commenter cet article

commentaires

rousselet 08/12/2015 18:32

un très beau film intime et pudique ou rire et larmes se mêlent,porté entre autre par la musique d ARVo PART malheureusement perturbée par un groupe de lycéens se levant des la dernière image parue!..
ps: avis aux professeurs les accompagnant initiez vos élèves...

Colette 08/12/2015 06:33

Film apparemment intimiste mais qui acquiert très vite une portée universelle
Film dont le rythme épouse les allées et venues du personnage principal (visites à l'hôpital, lieux de tournage, vie privée) avec une progression dramatique dont l'acmé est le face à face avec l'ex compagnon qui lui assène de violentes "vérités".
Afin d'éviter le pathos dans certaines scènes Nanni Moretti "coupe" (en écho aux "coupez" de la réalisatrice...) et il sait doser drame et humour (comme dans le film de Margherita d'ailleurs)
Le choix des musiques n'est pas étranger à l'empathie que suscite Mia Madre: Arvo Pârt surtout; mais aussi P Glass et Cohen
Oui un film à ne pas manquer

Mode d'emploi

Ce blog est destiné à collecter nos ressentis de spectateurs, à partager nos impressions sur les films (surtout ceux classés Art et Essai).

Envoyez vos articles ou vos réactions à: artessai-rouen@orange.fr.


Pour vos enfants et petits enfants cinexpressions a aussi un petit frère:

http://cinemavisjunior.over-blog.com

 


Recherche